La médecine chinoise est composée de cinq branches, ou bien cinq modalités de traitement. Chacune de ces modalités sont unies par la théorie de la médecine chinoise, qui repose sur le concept de libre circulation de l’énergie (Qi) dans le corps. Lorsque l’énergie ne circule plus librement, un blocage s’installe et il y a apparition de symptômes. Par différentes méthodes, le praticien cherche alors à rétablir une circulation fluide du Qi.

 

a

FAQ

  /  FAQ
logo

Foire Aux Questions

Quoique l’on puisse ressentir un pincement à l’insertion, les sensations qui s’ensuivent sont variées mais rarement douloureuses. Si une aiguille demeure inconfortable au-delà de quelques seconde, votre acupuncteur ajustera la puncture pour vous permettre de relaxer le reste du traitement.

aiguillesL’aiguille d’acupuncture est d’un diamètre environ 25 fois inférieure à celui d’une seringue. L’insertion est donc à peine perceptible. La sensation décrite est une impression de fourmillement, d’engourdissement ou d’élancement subtil dans une direction bien précise.

Oui, l’acupuncture est sécuritaire lorsqu’elle est pratiquée par un praticien qualifié. Un bon acupuncteur connait bien l’anatomie du corps humain, de sorte qu’il placera ses aiguilles toujours sous un angle et une profondeur qui saura éviter les structures plus fragiles (viscère, vaisseaux sanguins ou nerfs).
De plus, les aiguilles utilisées sont à usage unique, enveloppées dans des paquets stériles. Les aiguilles souillées sont déposées dans un contenant à déchets biomédicaux et sont ensuite détruites dans un centre de gestion des déchets spécialisés.

Suite à un traitement, on se sent souvent plus léger, enraciné, et connecté à l’instant présent. La détente permet de vous retrouver plus près de vos sensations que de vos soucis. Quelques minutes suffiront après le traitement pour retrouver votre vigilance habituelle.

Dans le processus de traitement, il arrive que la personne ressente, jusqu’à 36 heures après la séance, une exacerbation des symptômes.  Cela est bien connu en médecine chinoise, il s’agit du phénomène de la crise de guérison.  Quoique cela ne soit pas nécessaire pour que la condition s’améliore, il s’agit souvent d’un signe positif qui indique que le corps est en train de se réajuster pour trouver l’équilibre.

Tout dépend de la gravité du problème. Par exemple, une blessure faite en pratiquant un sport peut se traiter en une à trois séances. Un problème chronique présent depuis plusieurs mois peut requérir autant de traitements qu’il y a de mois de chronicité. Toutefois, une amélioration se fait en général sentir après quatre ou cinq traitements.

Afin d’établir le nombre de traitements nécessaire, il faut tenir compte de la nature et de l’ancienneté du problème, de votre état de santé général ainsi que de vos attentes.  La rémission est un processus qui se définit en trois phases principales, soit:

 

  • Le soulagement

À cette phase initiale du traitement, les symptômes les plus prenants sont adressés, ainsi qu’indirectement le terrain sous-jacent. On remarque souvent une amélioration dès la première séance, et quelques séances seront nécessaires pour arriver à un soulagement de la condition, tout dépendant de la fréquence, de la durée et de l’intensité des symptômes.

 

  • Traitement de terrain
Une fois qu’un niveau satisfaisant de soulagement est atteint, nous adressons d’avantage le terrain sous-jacent, c’est-à-dire le/les déséquilibre(s) qui prédispose(nt) à l’apparition des symptômes.  En renforçant l’organisme là où il a tendance à être plus faible, un rétablissement plus profond et durable  peut avoir lieu. C’est donc un bien-être plus global que l’on peut ressentir, ce qui implique que souvent que d’autres éléments de notre historique médical tendent à s’améliorer.
 
  • Le maintien 
En maintenant un suivi, que ce soit aux semaines, au mois, aux changements de saison ou au besoin, vous vous assurez de garder une certaine vitalité et un bien-être sur le long terme.

En tous les cas, vous serez en discussion avec votre acupuncteur afin que vous puissiez avoir le suivi qui corresponde le mieux à vos besoins.

Oui.

Il est fort probable que votre police d’assurances couvre les soins d’acupuncture. L’un de nos objectif en offrant un tarif moindre est de vous permettre de maximiser le nombre de traitements à l’intérieur du montant annuel admissible par votre assureur. La fréquence des traitements est un élément clef que nous souhaitons mettre à profit.

Oui. Nous sommes membres de l’Ordre des Acupuncteurs du Québec. 

Il existe aussi l’Association des Acupuncteurs du Québec pour vous renseigner à notre sujet.

Oui, les enfants sont les bienvenus en clinique et répondent en général très bien à l’acupuncture. Ceci dit, les séances sont généralement plus courtes et les traitements plus simples. Contactez-nous d’abord pour voir quel traitement peut vous être proposé (tuina, acupuncture, herbes…) et pour définir le tarif spécifique au traitement de votre enfant – en principe moins dispendieux.

Par l’insertion d’aiguilles en des points spécifiques du corps, l’acupuncteur restaure l’équilibre énergétique. Chaque point a une fonction spécifique qui prend son sens lorsqu’il est combiné avec d’autres points. Un peu comme les mots d’une phrase: un bon traitement suit une syntaxe claire. En activant ces points, soit par dispersion soit par tonification, l’acupuncteur envoie un message clair au corps, afin que ce dernier retrouve l’équilibre.

Il y a plus de 360 points classiques d’acupuncture se trouvant le long des méridiens. Les méridiens sont les trajets de l’énergie dans le corps. Ils relient le haut et le bas, l’interne à la surface, le Yin au Yang.

Je veux en savoir plus

La science émet diverses théories sur l’effet que peuvent avoir les aiguilles d’acupuncture sur le corps humain. Par exemple, lorsqu’elle est insérée, l’aiguille incite le corps à sécréter des substances analgésiques (anti-douleur), anabolisantes (favorisant la régénération des tissus) et anti-inflammatoires. À l’IRM, des chercheurs on démontré que des points traditionnellement utilisés contre la douleur activent une région spécifique dans le cerveau, le système lymbique, associé à la réponse émotive face à la douleur. D’autres points d’acupuncture associés aux problèmes digestifs peuvent activer la sécrétion de sucs gastriques dans l’estomac. Un point très utilisé contre le stress révèle d’étonnantes familiarités avec le système nerveux central !

Ainsi, plusieurs théories sont proposées et plusieurs recherches fort pertinentes sont en cours. Ceci dit, les effets bénéfiques de l’acupuncture défient encore la rationalité et nous amènent à considérer la chose avant tout sous l’angle de l’intégration des charges émotionnelles latentes dans le cadre d’une thérapie somatique. Rappelons-nous que l’observation d’un phénomène précède toujours la compréhension de ses mécanismes et que ce qui est en jeu dans un traitement dit « énergétique » dépasse encore la physiologie du corps telle qu’elle est comprise par la science actuellement.

Tout de même, de plus en plus de recherches scientifiques démontrent l’efficacité de l’acupuncture dans le traitement de diverses conditions.  En voici quelques unes:

L’acupuncture est efficace dans le traitement de la fibromyalgie:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26879181

L’acupuncture contribue à améliorer les fonctions cognitives dans le cas d’Alzheimer

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26039131

Le protocole d’auriculothérapie NADA :  une thérapie complémentaire pour améliorer et maintenir les effets de traitements de dépendance aux substances

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28621706

L’acupuncture dans un contexte de groupe contribue à diminuer la douleur

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28595273